LE PROF 

port:  06 62 75 25 55 

fixe: 01 42 52 25 55



 

 

Joël Bui directeur artistique et formateur

 

Propriétaire des marques Actors Studio en France

• L'Actors Studio Paris

• Acting Coach -Acteur- Comédien

• 15 élèves maximum par classe

 

"On ne peut enseigner la Méthode sans l'avoir apprise avec un prof expérimenté, ayant la maîtrise des exercices"

Cf. On method Acting d'Edward Dwight Easty (livre référence de la Méthode) 1975

photographie Emmanuel Roussille

 

NEW-YORK

 

Joël, l'un des premiers comédiens français de son temps qui étudia aux U.S.A. la "Méthode" de l'Actor's Studio avec des profs formés par Lee Strasberg, Stella Adler et Meisner : Warren Robertson et Jack Waltzer, membres à vie de l'Actors Studio, et Larry Moss (prof de Leonardo Di Caprio, Jim Carrey, Juliette Binoche) etc... et à l'enseigner, sans négliger les nouvelles approches actuellement enseignées au Lee Strasberg Institute et à l'Actor's Studio USA.


PARCOURS

 

 

PARIS

 

Je suis né à Paris... , heavy trip... De 16 à 19 ans les cours et les lycées.... Et la " bande du Drugstore", Les minets de Dutron, mélange de toutes origines sociales, les blousons dorés: fils de ministre, de Président, d'ouvrier ou de star, coiffeur, princesse, etc... mais tous avaient quelque chose (ils faisaient partie de la bande... of course). Notre boîte: Le relay de Chaillot, l' aprés midi , on y cotoyait jeunes et encore inconnus: Borris Bergman (parolier, auteur), les frères Bauman (producteurs) , Marc Porel (comédien! rip), Bob Decou (réalisateur), Paul lou Sulitzer (écrivain, businessman), Benoît Jacquot (réalisateur), Gérard Manset(chanteur), les fils du président poête : Sanghor, Catherine Breillat et sa soeur Marie Hélène qui arrivent de Biarritz!

 

 

GSTAAD 

A 18 ans, l'école Moser à Gstaad, petit village Suisse (américain) inconnu à l'époque des médias français. On y rencontrait au village ou sur les pistes Richard Burton, Liz Taylor, David Niven, Roman Polanski, Gunter Sachs, c'était cool, ce village, mais plus rien à voir ou presque. L'école "américaine", l'ouverture d'esprit qu'offre un milieu international. Une époque....1967/68, préparation du bac philo dans cette école où je connus et appréciais les différences culturelles, un zest de liberté, d'égalité, une ouverture de coeur et d'esprit très appréciable qui me donna le goût du voyage !

 

 

 

 

Danemark 

Puis, le Danemark, THE other Years of freedom, pays où culturellement on est "libre"!Une éducation différente, le corps et le sexe ne sont pas un tabou. Je pars pour une semaine rejoindre une amie Danoise avec 50€ (200fr) en poche et je reste...... 6 ans ! Je travaille comme "Disc Jockey" quelques mois au Palace hotel de Copenhague où j'apprends que l'on peut jouer avec l'humeur des gens avec la musique. Puis étalagiste, l'harmonie des formes et des couleurs et vendeur dans une boutique de prêt-à-porter féminin, j'importe ensuite Kenzo et Chantal Thomas (nommées à l'époque: Jap et Ther et bantine), puis crée avec des amis français de rencontre , une marque de jean's "Fashion Trading" que nous importons de Lyon avec un succès fulgurant dans toute la Scandinavie, après 5 ans d'une vie "de rêve" (show room, boutique, prestige). Nous étions "Les Français de Copenhague". Et en bon français: succession de problèmes......... business, conflits, envie de changer, de voyager...Je pars.

 

 

NEW-YORK

 

Big apple, work and enjoy: the best...!!! Je pars pour les États-Unis travailler pour une firme tenue par des amis Danoise à New York: The "Jensen's stores" dans le village à deux pas de "l'Actor's Studio". Logé la 1ère nuit par l'agence (Ford) de ma petite amie Danoise et mannequin Dorte, chez Barbara Minty, (top modèle en voyage, petite amie de l'époque de Paul Newman, avec des photos du couple dans toutes les pièces) ...C'est New York !

 

 

C'est une époque ou l' on pouvait rencontrer Robert De Niro sirotant son café le matin au village (chez Sutters ou Elephant and Castle), ou encore rencontrer l'aprés-midi, plus haut dans Manhattan, Andy Warhol, et apercevoir James Cann dans une soirée (avec des petites suèdoises...), Bob Evans et Dustin Hoffman (les pieds sur une table basse) du salon de thé du Carlisle Hotel où je travaillais, mais aussi Jack Nicholson au même endroit (avec une bonne amie Danoise Winnie H. ex miss Danemark) ou encore Jackie Kennedy (rayonnante!!) en pleine discussion féminine avec notre commune confidente: la caissière du salon de thé dont j'avais la charge!

 

New york...New York... "Big apple". (Tous les rêves sont permis).

 

 

Je décide d'étudier la comédie, c'est l'endroit idéal. Je suis l'un des rares comédiens français de l'époque à étudier la "Méthode" de l'Actor's Studio à New York. J'étudie de 1975 à 1977 au "Warren Robertson Workshop" le lieu le plus réputé de l'époque..... Tout le monde en parle : "Go to Warren Robertson" (du vivant de Lee Strasberg), quand des amis travaillaient avec Meisner, Uta Hagen d'H.B. Studio ou Stella Adler. L'atelier de Warren devait sa renommée au travail effectué pour percer la carapace "anti-émotionnelle" des comédiens. Outre l'enseignement de Warren, je travaille avec les meilleurs professeurs de New York, la voix, la respiration avec Lynn Master, la danse chez "Alvin Ailey.

 

 

Je suis une psychothérapie avec le thérapeute de Lee Strasberg (hazard). Plus tard, j'ai appris le chant à Paris (avec Catherine Legrand) sœur de Michel Legrand, l'escrime (Tour d'auvergne), l'équitation (Touring club de France) et pratiqué différents arts martiaux qui développent la relaxation et la concentration (fondement de la méthode) judo, karaté, chikong, aikido.

 

1975 THE BEST 

 

THE "WARREN ROBERTSON WORKSHOP"

 

AVEC WARREN qui forma : James Earl Jones, Viggo Mortensen, Ben Stiller, Christopher Walken, Meg Ryan, Diane Keaton, Madeline Kahn, Burt Young, Andie McDowell, Ken Olin, Grace Park, Jessica Lange, Patrick Swayze, Olivia Newton-John, Kate Capshaw, Larry Moss, Karen Allen, Dolph Lundgren, Carl Lewis, Susan Blakely, Maud Adams, Lauren Hutton, Eric Estrada, Christy Brinkley....

 

Aussi dans la première classe de LARRY MOSS qui débutait sa carrière de prof , il travailla plus tard avec Leonardo Di Caprio, Helen Hunt, Hilary Swank, Jim Carrey, Sally Field, Hank Azzaria, David Duchovny, Juliette Binoche..!

 

A l'atelier on côtoie les plus belles filles de New York : Lauren Hutton partenaire de Richard Geere dans "American Gigolo".

 

Jessica Lange fait partie de ma classe (elle sera révélée quelques années plus tard par les films "King Kong" et "Le Facteur sonne toujours Deux Fois" avec Jack Nicholson puis "Frances"qui lui valu un Oscar)

 


JESSICA LANGE, première

apparition dans King Kong

RETOUR EN FRANCE

 

Je recherche un cours où continuer mon travail. En effet, "l'éducation de l'acteur, et du metteur en scène ne finit jamais." Cf. Clint Eastwood - Inside the Actor's Studio. Je passe une semaine au cours Florent, il y a 30 ans, mais suis littéralement choqué par ce que je vois et entends (c'était "au théâtre ce soir!"), tout ce que l'on ne doit pas faire. Je quitte le cours horrifié et fais la tournée des cours, trouve un tout nouveau cours au centre américain de l'époque Blanche Salan, mais elle n'enseignait pas la Méthode (bien qu'américaine): des bribes de Stanislavski. Les profs font des interprétations très fantaisistes de la Méthode. Curieux, j'ai assisté à Paris à des soit-disant cours de la Méthode, c'est affligeant, je cherche désespérément, mais ... rien, le désert, je ne trouvais personne qui enseignait ce travail.

 

POURQUOI ÊTES VOUS PROF ? POURQUOI VOUS NE JOUEZ PAS ?

 

CANAL+ Le petit journal du 10/09/2007-20h47 : "Comment reconnaît on un film français"? Réponse: "Il n'y a pas un seul noir et encore moins de chinois............ drôle". Une enquête d'une commission européenne place la France comme le pays le plus raciste d'Europe devant l'Autriche, tout simplement ! Le racisme était un vrai problème. "Il n'est pas marginal mais général": (TV5 le 27/11/2005) enfin en 2012 un "acteur,comique" Omar Sy: est nominé aux césars. La France se rattrape ! Un seul casting en 35 ans où l'on cherche un "eurasien"... Je me tourne alors vers la photographie !

 

DIX ANS PLUS TARD

 

Par l'intermédiaire d'une amie mannequin, j'apprends qu'un membre de l'Actor's Studio enseigne à Paris : nostalgique et curieux, je prends à nouveau des cours, complète et rafraîchis mes connaissances, et bien m'en a pris car... Peu après, je retrouve un ami d'école revenant des U.S.A: Jean Marc Vasseur (scénariste du commissaire Moulin) je réalise des photos publicitaires pour une série TV franco-américaine "Emmanuelle". Le producteur (américain d'origine) Alain Siritzky découvre au hasard de nos conversations mon passé de comédien, et m'offre un rôle (le producteur à toujours raison !). Ce rôle me fit connaître le rêve: "Hollywood", la vie dans un palace (avec un rôle en tête)!...Et l'équivalent de 7 films pour mettre tranquillement en pratique "les exercices" de la méthode dans mon petit rôle........Et les plateaux mythiques des studios d'Hollywood.

 

 

DAY DREAM

 

T-shirt noir et jean au milieu, c'est moi :) Californie, Los Angeles, Hollywood, un plateau de cinéma.

 

Devant sur un genoux, chemise blanche et cravate : George Lazenby (ex James Bond), à ses cotés, veste marron et cravate bariolée Francis Leroy (Rip! le réalisateur et Menahem Golan le producteur américain, veste et chemise blanche (Ex Canon production) avec sa fille, la script, le chef op, et avec la casquette le super cameraman (celui de Terminator) qui inventa le système de mise au point automatique sur les caméras, au milieu, devant, assis t-shirt noir avec la jeune fille en blanc: joël Bui,"la belle vie" , juste derrière avec le chapeau blanc, Sylvia Cristel (Rip)! : Mythique "Emmanuelle" dont je suis "le guide spirituel" le temps de la série.

 

Stars et figurants, maquilleuse, Jay Hausman, élève et stage manager de l'Actor's Studio Los Angeles : qui était là comme figurant (a fait la photo), en fait il était dans son rôle toute la journée, parfait sur le plateau.etc...

 

OUVERTURE DE L'ACTOR'S STUDIO PARIS

 

Lassé de la photographie, la crise aidant, je decide d'ouvrir un cours : et les problèmes commencent avec les "concurrents"malhonnêtes : les commerçants du show business qui prétendent enseigner La Méthode

"Ils prêchent Stanislavski ou la méthode de l'Actors Studio pour vendre leurs salades". Cf. Edward Dwight Easty, On Method Acting, ce fut la même chose aux USA 

 

Ils prennent Le plus d'élèves possibles, avec des prix et des conditions très spéciales pour vous empêcher de quitter leurs cours sans perdre beaucoup d'argent........FUYEZ! Car de toutes façons cela n'est pas la formation que vous recherchez si vous voulez la formation de la Méthode: "Lee Strasberg" Pas une semaine ne passe sans que j'entende des aberrations vécues par mes élèves dans des cours ou des stages : relaxation, exercices émotionnels et sens mémoire faits n'importe comment, on maltraite les élèves sur scène (pour qu'ils pleurent), la Méthode "made in France".

 

Un prof ne peut enseigner la Méthode s'il ne l'a pas lui même apprise , s'il n'a pas pratiqué et maîtrisé les exercices très spécifiques.Cf On Method Acting E.D.Easty

 

1998, je décide alors d'enseigner et ouvre un atelier où l'on travaille tous les aspects de la Méthode de l'Actor's Studio. Ainsi que la technique de Sandford Meisner

 

JOËL BUI / Photo : Emmanuel Roussille

Le plus grand des talents est celui de travailler, "apprendre une technique de travail, appliquer des exercices (que tout le monde peut apprendre à faire) sans tenir compte du talent" Cf. Ellen Barkin. parlant de la méthode de l'Actor's Studio (Paris première).

 

Actors Studio - Copyright © 2017